Le projet de parc approuvé par le Gouvernement! 4


Et voici les commentaires de Suède 36 + base, le bureau d’études qui a élaboré le projet en participation avec les habitants:

UN POUMON VERT POUR LA PORTE DE NINOVE
Le dialogue avec les habitants a permis de mettre en valeur l’envie d’un véritable poumon vert et d’un espace central unitaire. Le dessin du parc recherche ainsi une couverture végétale maximale. Une vaste prairie de plus de 170 m de long est aménagée au centre du parc. Autour de la prairie, un «cadre» accueille les différentes circulations et le mobilier. Le cadre offre également de nombreuses îles végétalisées, traitées comme des jardins. La composition du parc s’organise sur des lignes courbes et douces. Elle apporte ainsi un cadre plus naturel, en opposition aux lignes plus rigides des voiries, tout en permettant des circulations fluides, et la déambulation au coeur d’un espace pacifié.

TOPOGRAPHIE
La concertation a fait ressortir le besoin de protection par rapport aux nuisances routières environnantes tout en maintenant un espace ouvert et visible de toutes parts. Ce double objectif nous incite à travailler le parc en une succession d’anneaux inclinés, permettant, par un jeu de gradins, de se protéger des nuisances tout en offrant un espace ouvert. La concertation a aussi mis en exergue la nécessité de révéler le tracé historique de l’écluse, enfouie 1,50m sous terre et présentant des niveaux de pollution trop importants pour être révélés en surface. Le dessin des différents anneaux est ainsi directement issu du relevé archéologique de l’écluse, permettant d’inscrire le parc dans l’histoire plus ancienne du site. La topographie (50 cm maximum de dénivelé entre deux anneaux) permet une déclivité assez fine pour être pratiquée par tous, tout en évitant la monotonie d’une surface plane. Elle permet également de ne pas monopoliser l’espace vert autour d’une seule activité. Le travail de topographie permet ensuite l’implantation de longs bancs linéaires épousant la courbe des anneaux et servant de points d’observation et de repos pour tous les publics. La géométrie singulière des gradins permet enfin d’offrir une nouvelle image forte et unitaire.

CADRE ET ACCROCHES URBAINES
Autour de l’espace vert central, un cadre parsemé d’îles vient accueillir les circulations principales, les circulations douces et les voiries carrossables le long de l’écluse et le long des futurs logements Slrb. Lors des ateliers, plusieurs groupes ont également souligné l’intérêt de développer des «accroches» plus urbaines sur le pourtour du parc. Ces placettes ont l’objectif de lier l’espace vert à son environnement par l’intermédiaire des traversées. Elles marquent les «entrées» du parc, deviennent des repères, des
lieux de rendez-vous identifiables. Chacune de ces entrées aura une identité paysagère spécifique, qui sera affinée dans l’évolution du projet. Elles se différencient déjà par leur fonctionnalité. Au croisement des quartiers, proche du pont de l’écluse, la placette sera animée par un kiosque. Les entrées le long de la petite ceinture et au bout de la rue Heyvaert fonctionneront comme des petits salons urbains. Le long du canal, quai de l’industrie, un espace plus communautaire avec des tables de pique-nique : des grandes tables pour se rassembler, manger ensemble ou encore accueillir des classes pour une animation autour de l’écluse en profitant d’une vue sur le canal.
Pour la majorité des participants aux ateliers, l’éclairage n’est pas indispensable sur l’ensemble de la surface du parc. Surtout que l’option «nature» sous-entend un respect pour le rythme jour/nuit. Cependant, le cadre autour du parc, notamment le long de l’écluse, le long de la desserte SLRB et en particulier ces «accroches» périphériques seront des lieux à bien éclairer.

MOBILIER
Compte tenu du budget limité, nous proposons de réutiliser des structures de bancs, de tables et du mobilier déjà existants, de les uniformiser par une couleur, une essence de bois (pour les bancs et les tables) et un gabarit propre au Parc de la Porte de Ninove. Cette astuce nous permet non seulement d’équiper le parc dès sa première phase d’aménagement. Selon les accroches/entrées du parc, on retrouvera des grands bancs, des tables de pique-nique, des bornes d’eau potable, des poubelles, des râteliers pour les vélos. L’équipement du parc et son aménagement restent dans la démarche d’évolutivité. Le mobilier est donc pensé pour évoluer, il sera possible de tester les emplacements et de les adapter selon les usages observés, d’ajouter du mobilier, d’agrandir ou de diminuer les longueurs d’assises.

KIOSQUE
À côté de l’aspect paysager, notre proposition intègre un «kiosque». Le parc devra aussi remplir sa fonction de lieu de rencontre, de rassemblement. Dans ce lieu de référence, un bar, une terrasse et des animations assureront une occupation régulière et une surveillance sociale sur le parc. Un élément ludique est intégré à cette structure toute simple. On pourra accéder à une plateforme sur le sommet et observer le parc, le canal et l’écluse. Ce lieu ne sera pas purement commercial. Il devra remplir une mission sociale et culturelle : petits concerts, lieu de réunions de quartier, point info, départ de balades thématiques historiques, etc. La demande récurrente pour des toilettes dans les parcs pourrait être intégrée et gérée efficacement par un tel projet.

JARDINS PIONNIERS
La concertation a également fait ressortir l’importance de la présence de l’eau sur un site situé autrefois à l’intersection du canal et de la Senne. Si le site est trop restreint pour offrir une surface en eau vive, un étang ou une fontaine, l’eau trouve sa place par la création de deux jardins humides, où la végétation caractéristique de la vallée de la Senne peut s’épanouir librement. Cette végétation est alors dite «pionnière» car elles sont les premières espèces à s’implanter dans des conditions que beaucoup d’autres végétaux de pourraient pas supporter. En poussant, elles contribuent à enrichir leur milieu et à autoriser d’autres plantes à s’y installer. Les deux jardins coïncident avec les deux points les plus bas du site : le long de l’ancien passage du canal et au centre de la prairie.


Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 commentaires sur “Le projet de parc approuvé par le Gouvernement!

  • Grégory Dubois

    Bonjour,
    Je suis paysagiste et trouve ce projet plutôt « timide », voir « faiblart », pour un tel espace, un tel nombre de pistes de réflexions intéressantes. Ok pour certaines grandes idées : « douceur des courbes », côté épuré/sobriété du projet, mais ceci manque tout de même cruellement de Force et passe, je trouve, à côté de trop de choses.

    • Où se trouve l’EAU ?
    Aspect relaxant, apport incontestable pour la biodiversité, liens historiques, …

    –> On sait que le TRACÉ de la SENNE VOUTEE y passe en sous-sol, approx. de l’Axe de la « rue Saint-Martin », jusqu’au tracé de la « rue de la Bougie ». Pourquoi ne pas redessiner/évoquer clairement ce tracé (éventuellement même en disposant quelques zones d’eau de faible profondeur, dans l’esprit de ce qui a été [bien] réalisé pour « Les Quais », au carrefour situé dans la prolongation du théatre royal Flamand).
    –> Pourquoi ne pas créer un ETANG MARAIS au centre des cercles, agrémenté de roseaux, iris et autres plantes typiques de chez nous. Un étang est une source indéniable de biodiversité, qui bien aménagé évoquerait spontanément le milieu sur lequel notre ville est née :  » Le nom de Bruxelles provient de l’assemblage des mots celte « Bruoc » (marais) et latin « sela » (maison) soit Bruocsella, ce qui signifie « MAISON DES MARAIS ».  » (source : http://www.bruxellesmaville.be/bruxelles-histoire/)
    –> Remarque : De nuit, l’eau offre des possibilités de mise en valeur par l’éclairage sans pareil (ce fut d’ailleurs le sujet de mon TFE).

    • Emplacement de l’ANCIENNE ECLUSE !?
    Pour moi, l’évocation du tracé est faiblarde, voire même, ça dénotte ! Tout est courbe, sauf cette « évocation » (si telle est bien l’idée d’avoir un « rectangle » et deux petites droites…).
    Les auteurs écrivent : « Le dessin des différents anneaux est ainsi directement issu du relevé archéologique de l’écluse, permettant d’inscrire le parc dans l’histoire plus ancienne du site. »

    –> Soyons sérieux, qui devinera ça sans avoir lu ce texte ?
    –> Soit on va un peu plus loin, avec un vrai « L » (par ex.) correspondant au tracé, évoquant bien davantage la chose. Bref on dessinne un véritable angle DROIT, en transformant les CERCLES en « GOUTTES D’EAU ».
    –> Soit on s’abstient de « juste vouloir faire plaisir » aux gens sur ce point, parce que le résultat s’avère insatisfesant. Tel quel, c’est pour moi illisible (même avec l’intension de l’auteur), donc inintéressant.
    –> Ne serait-il pas plus important d’évoquer la Senne, et les anciens Marais de Bruxelles avec des points d’eau, plutôt que de vouloir évoquer cet ancien tracé du canal ?

    • Où sont les COINS INTIMES « à découvrir », envies de promenade ?
    Pourquoi un seul grand espace complètement ouvert, appréhendable d’un seul regard.

    –> Au lieu (ou au delà) de simples « gradins » de 15-50 cm. Pourquoi ne pas travailler franchement des courbes du terrain en hauteur sur certaines zones. Bref, créer de vraies « buttes » et « creux », quelques COURBES EN HAUTEUR. (Exemple : parc Gaucheret, …). Ca permettrait de cacher certaines zones du parc sous certains angles, de créer des « effets de perspective », une « promenade/découverte ». Un beau parc, c’est pour moi comme une femme attirante : elle plait parce qu’elle en montre assé pour attirer l’attention, mais pas trop, pour qu’on ai envie d’en découvrir d’avantage…
    –> En tant que paysagiste, on apprend à l’école qu’une des meilleures façons de REDUIRE LE BRUIT environant est d’utiliser des BUTTES PLANTEES d’arbres/arbustes. Franchement, je doute fort qu’en l’état, au vu de son ouverture « à tous vents », ce projet offre une bonne réduction des bruits urbains, concraitrement à ce qu’en disent les auteurs (créer des buttes plantées sur les côtés les plus exposés aux bruits de voitures, serait je pense, radicalement plus efficace de ce pt de vue).

    Quelques exemples, bonnes sources d’inspiration :

    • Parc de l’Estació del Nord, Barcelone (buttes, gradins, mozaiques) https://www.google.be/search?q=Parc+de+l%27Estació+del+Nord&safe=off&client=opera&hs=87g&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwj1mIuXgKPfAhURbVAKHYliCr0Q_AUIDigB&biw=1482&bih=940#imgrc=4-yoS2hS3Qz_-M:
    • Jardin Botanique de Barcelone (dénivellés, eau, béton et acier Corten) https://www.google.be/search?q=jardin+botanique+de+barcelone&safe=off&client=opera&source=lnms&tbm=isch&sa=X&sqi=2&ved=0ahUKEwiDpdD3gaPfAhVLJVAKHVmWC18Q_AUIDigB&biw=1482&bih=940
    • Parc del Clot, Barcelone (intégration d’éléments historiques, création de dénivellés, aqueduc, eau, liaison de l’ensemble par des axes droits)
    https://www.google.be/search?q=parc+del+clot&safe=off&client=opera&hs=Df1&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwju9_uj_qLfAhXIKFAKHUyTAOEQ_AUIDigB&biw=1482&bih=940#imgrc=ZVxj28oxgQFMtM:
    • Parc Gaucheret, Bruxelles (fontaines, buttes engazonnées esthétiques, éléments minéraux, zones « à découvrir ») https://www.google.be/search?safe=off&client=opera&hs=wOh&biw=1482&bih=940&tbm=isch&sa=1&ei=9pMVXNOtIYz4wQKAx5TQDQ&q=parc+gaucheret&oq=parc+gaucheret&gs_l=img.3..0.46819.47479..48380…0.0..0.62.212.4……1….1..gws-wiz-img…….0i7i30.40-dv4_U1uk#imgrc=4dA93TvqwQ8n6M:
    • les Quais à Bruxelles https://www.google.be/search?safe=off&client=opera&hs=0sM&biw=1482&bih=940&tbm=isch&sa=1&ei=O5YVXJidLsGUkwXvhZzoAQ&q=les+quais+Bruxelles&oq=les+quais+Bruxelles&gs_l=img.3..0i24.57446.64350..64684…0.0..0.70.807.17……1….1..gws-wiz-img.oVUcwNGuZ1k#imgrc=8Sn2t0xLBGZOsM:

    Cordialement,
    Grégory Dubois.

  • yasmine

    Bonjour,
    Je suis étudiante en architecture à la faculté de l’UCL. Dans le cadre de mon TFE, je travaille sur l’approche genrée de la ville, en partant d’une marche exploratoire organisée avec des jeunes filles.
    J’aimerais si possible en savoir plus sur le processus participatif qui a été mis en place: notamment qui a participé: âges,nombre de participants, hommes ou femmes, s’il une attention a été donnée à la dimension du genre dans le processus,… Mon terrain d’étude étant situé à proximité, cela fait partie des recherches d’en savoir plus.

    Je suis également intéressée par en savoir plus sur la façon dont la zone kiosque serait aménagée et participerait à l’évolutivité du parc également.

    Je vous remercie pour votre attention et vous souhaite une bonne semaine,
    Bien à vous,
    Yasmine

  • Lo

    Encore une fois, les plus petits ont été oubliés ! Combien de kilomètres faut-il faire pour trouver une balançoire ou un toboggan !? Ne me parlez pas des tristes et ridicules installations faites dans les « parcs » de Molenbeek…
    Le parc Tenbosch est un exemple pour toute le région bruxelloise mais il reste malheureusement anecdotique dans cette même région et surtout dans le Nord de la ville.
    De plus, le parc Tenbosh bénéficie de gardiens qui assurent, notamment, le maintien de la propreté du parc.
    Combien de temps faudra-t-il pour que ce nouveau parc se transforme en poubelle? 1 mois?
    C’est une très bonne chose de faire des espaces verts mais il faut penser à leur entretien au quotidien en engageant des gardiens !
    Comptez-vous sur la bonne volonté des habitants ? Un petit parc a ouvert dans ma rue à Molenbeek à quelques centaines de mètres de là. Au début, je ramassais les crasses et les mettais dans les poubelles publiques. Très rapidement, je n’ai plus pu suivre. Un vieux canapé puant a même fait son apparition dans le parc, tout comme des restes de came aux pieds du minable module de jeu pour enfant. Module inutilisable car tu te fais canarder par des ballons en cuir, ou tu te retrouves au milieu d’une bataille de grosses pierres… Pas très intelligent d’avoir posé des grillages remplies de pierres d’ailleurs… Le gazon en plastique est complètement cramé et recouvert de pipas.
    Bref, je visite d’autres parcs loin de chez moi… plutôt qu’aller au coin de ma rue.
    En sera-t-il de même pour ce projet? On prend les paris?

    • PNP Auteur de l’article

      Bonjour, le parc sera géré par la Région (Bruxelles-Environnement) et des gardiens sont prévus.
      Il y devrait y avoir des jeux pour (petits) enfants. Ils ne sont pas encore représentés sur le plan mais ce sera probablement à proximité de la guinguette.